Finca la Negrita [Typica Mejorado]

Colombie

À partir de 35,00

Ce café est une bombe de saveurs sucrées et fruitées avec des notes en tasse de fruits tropicaux, de grenadine et de framboise.

Variété     Typica Mejorado
Méthode   Naturelle
Ferme    Finca la Negrita
Score        92+
100g2 x 100g

Notes de dégustation

naturellement présentes
Illustration Framboise-Papaye

Fruits tropicaux - Grenadine - Framboise

ACIDITÉ  MOYENNE

CORPS  JUTEUX

RÉGION  TOLIMA

ALTITUDE  +1800m

RÉCOLTE  ETE 2023

Finca la Negrita

La Finca La Negrita est située dans le département de Tolima, en Colombie, entourée de montagnes et nichée au creux d’une vallée. Cette condition climatique microclimatique unique assure l’humidité et la chaleur nécessaires à la croissance du café.

Le propriétaire de la ferme, Mauricio, qui est également médecin, a nommé la ferme d’après le nom de sa charmante épouse. Il travaille dans la ferme en mettant à profit ses connaissances médicales. Mauricio se distingue par son approche innovante, menant des expériences constantes pour améliorer sa production, tant au niveau de la culture que du traitement du café. En tant qu’amoureux du café, il s’investit personnellement dans chaque lot de sa production, adaptant le processus lot par lot. Son engagement à faire de ses cafés les meilleurs du monde en fait un agriculteur véritablement unique.

Chaque étape de la production est méticuleusement prise en charge, depuis la plantation des premières pousses jusqu’au processus de broyage à sec et à l’exportation. Mauricio a élaboré une procédure de fertilisation sur mesure, privilégiant principalement des méthodes biologiques. Il produit des engrais riches en bactéries à l’aide de bioréacteurs et élève des vers à l’intérieur de résidus de pulpe de café pour fixer les nutriments et l’azote dans le sol. Les arbres sont disposés à des intervalles spécifiques en fonction de la variété, et le matériel végétal est maintenu jeune et vigoureux grâce à des pratiques de taille et de renouvellement attentives.

Les conditions en altitude élevée, sur les pentes volcaniques, entraînent une production extrêmement lente et des rendements faibles répartis sur la majeure partie de l’année. Les arbres prennent presque le double de temps pour produire par rapport à une altitude plus basse près d’Arménie, ce qui prolonge la maturation des cerises et concentre l’énergie de la plante sur un petit nombre de cerises sur une période prolongée. Associée à l’extrême précaution exercée par Mauricio, cette approche conduit à une qualité de matière première exceptionnellement élevée.